Menu
10-05-2019 à 12:41

L’AUGMENTATION MAMMAIRE

Il est possible, par la chirurgie, d’obtenir une nouvelle poitrine,  bien proportionnée.

Mais il faut savoir que tout corps étranger implanté dans le corps, peut poser un problème un jour ou l’autre. La demande d’augmentation ne saurait être extravagante et doit être le fruit d’une discussion avec le praticien qui prendra en compte la taille, le niveau de graisse, la forme, la position du mamelon, la ptose, l’éventuelle asymétrie, la largeur du thorax, etc. Tous les ennuis proviennent d’implants trop gros ou mal adaptés seront ainsi évités.

Un implant est glissé en arrière du sein pour en augmenter le volume, les incisions étant cachées dans le repli sous-mammaire.
Il est aussi possible d’implanter de la graisse autologue.

C’est une alternative chirurgicale intéressante, mais il faut beaucoup de graisse disponible, ce qui n’est en général pas le cas chez des patients qui justement sont trop mincesOr les patientes demandeuses sont souvent plutôt minces

Ce procédé peut servir à améliorer des résultats sur prothèse ou pour gérer des dégradations avec le temps.