Menu

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

La reconstruction mammaire se fait selon plusieurs techniques de chirurgie plastique qui permettent de restaurer une poitrine après une mastectomie, en donnant aux seins un aspect normal. Le choix du procédé dépend de l’aspect du sein restant, des possibilités techniques et des motivations personnelles de la patiente.
 
Chaque technique comporte des avantages et des inconvénients qui doivent être analysés en détail.
 La reconstruction par prothèse est considérée comme le procédé le plus simple. Un implant est placé sous le muscle pectoral en reprenant la cicatrice de la mastectomie. Une phase d’expansion préalable peut être nécessaire, utilisant un implant provisoire qui est gonflé progressivement avant d’être remplacé lors d’une deuxième intervention par un implant définitif.
 
 Il est aussi possible d’envisager une reconstruction par lambeau qui est plus complexe et qui permet de reconstituer un sein en prélevant un fuseau de peau et de muscle dans la région du dos, ou dans la région abdominale sous-ombilicale.
 
Un sein reconstruit ne donnera pas la même sensation que la poitrine qu’il remplace.
Les lignes visibles des incisions seront toujours présentes sur la poitrine. En outre, les techniques de lambeaux laissent des lignes d'incision sur le site donneur (dos ou l'abdomen).
 
Un lifting mammaire, une réduction mammaire ou une augmentation mammaire peuvent être préconisés pour le sein opposé en vue d’améliorer la symétrie des deux seins.
 
La reconstruction de l’aréole et du mamelon, dernière étape de la reconstruction, est également effectuée secondairement.